Podcast : Sortir du cadre avec Julie Trudeau
20 janvier 2021

Je suis très heureuse de vous présenter une belle rencontre que j’ai eue avec Brigitte Goudreault, auteure du podcast En attendant les confettis qui célèbre les femmes en entrepreneuriat et leur succès.

Dans l’épisode 6 Sortir du cadre avec Julie Trudeau, j’ai expliqué à quel point c’est important de suivre sa passion et que même si on a des doutes sur le succès de notre idée… ça vaut le coup d’essayer!

Écouter la rencontre

Quand ton travail t’empêche d’être toi‑même

As-tu déjà senti que tu devais changer pour t’adapter à ton emploi? C’est ce que je ressentais quand on me disait que je parlais trop et que j’étais trop sociable dans mon emploi d’acheteuse de pièces mécaniques (je sais, c’est à l’opposé du tricot!).

Je devais en quelque sorte « m’éteindre » pour entrer dans le moule. Je me demandais si j’étais normale.

Comment j’ai utilisé mon trouble d’anxiété pour me propulser

Pour compléter le tout, j’ai été diagnostiqué il y a plusieurs années par un trouble anxieux généralisé. Et quand on vit avec un tel trouble, on a un grand besoin de contrôle. Contrôle que je n’avais pas vraiment en tant que salariée.

À ce moment, je n’avais pas encore compris que je pouvais utiliser mon trouble pour me propulser. Mais alors que mes premières idées d’affaires se dessinaient dans mon esprit, je sentais que de mettre mes énergies sur ce projet me motivait et que tout ce stress servait à atteindre un but plus grand que moi : le succès de mon entreprise!

Lancer mon entreprise a été la meilleure décision que j’aie prise

Je réalisais que le rythme de vie dans lequel j’étais ne fonctionnait pas du tout pour moi. Quand j’ai commencé à tricoter pour me détendre suite à la perte de mon emploi (mon trouble était ingérable dans le cadre que je devais suivre), j’étais loin de me douter que ça deviendrait aussi mon gagne‑pain.

J’ai lancé Pelotes & Cie en 2018. Et c’est la meilleure chose que j’aurais pu faire.

Si je veux avoir des résultats, je n’ai qu’à mettre mes idées en pratique. Si je veux inspirer les gens par le tricot ou simplement par ma personnalité, je peux le faire. Et si les gens n’aiment pas, tant pis! Je reste moi‑même dans tout ce que je fais.

Un seul conseil si tu hésites : fonce!

Si tu n’essaies pas, tu le regretteras.

Entre toi et moi, c’est impossible d’étouffer bien longtemps ce qui nous fait vibrer! Et si ça te passionne vraiment, tu trouveras le moyen d’avoir du succès. Oui, même si tu penses que ce que tu fais n’est « pas grand‑chose »! Crois‑moi, tu te trompes 😉.

Fais comme moi : n’éteins pas ton étincelle!